Remboursement des chirurgies de l’obésité, quelles sont les conditions?

Le surpoids et l’obésité représentent le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial et fait au minimum 2,8 millions de victimes chaque année.

D’après une estimation faite par l’OMS « Organisation Mondiale de la Santé (OMS) – “Obésité et surpoids » le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus dans le monde.

Les projections d’ici 2030 sont pessimistes et le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards.

En France, 16,8 % des hommes et 17,6 % des femmes sont touchés par l’obésité ; c’est-à-dire 1 Français sur 2 est en surpoids ou en obésité (total Surpoids et Obésité : 56,8 % d’hommes et 40 % de femmes en surcharge pondérale).

1 Français sur 3 en situation d’obésité, part à l’étranger pour se faire opérer d’une chirurgie bariatrique.

 La chirurgie bariatrique, qu’est-ce que c’est :

La chirurgie bariatrique est une chirurgie de l’estomac pour les patients atteints d’obésité. Cette intervention est, dans certains cas, la seule alternative pour quitter le cercle de l’obésité. Il existe plusieurs types de chirurgie bariatique, trois d’entre elles sont les plus pratiquées :

  • La sleeve est une opération irréversible, elle consiste à retirer une grande partie de l’estomac afin qu’il ne forme plus qu’un tube.
  • Le bypass permet de réduire la taille de l’estomac et de court-circuiter une partie de l’intestin
  • L’anneau gastrique est une prothèse amoindrissant le diamètre de l’estomac.

La chirurgie bariatrique est efficace pour réduire le poids et éviter d’autres pathologies associées. Elle est particulièrement indiquée en cas de diabète de type 2, et d’IMC élevé (supérieur à 35). Elle s’avère efficiente.

Lire aussi: Tomber enceinte en étant en obésité, est ce une bonne solution?

Les critères pour le remboursement et la prise en charge des opérations bariatriques :

En France, la sécurité sociale prend en charge l’opération à hauteur de 70%, pour une somme totale qui peut atteindre 15 000 euros.

Par exemple : la consultation de votre médecin nutritionniste 50 € : la sécurité sociale vous rembourse 17,5 €. 32,50 € restent donc à votre charge.

Dans le cadre d’une prise en charge pour une chirurgie pour maigrir, il faut prévoir une couverture par une mutuelle ou une assurance santé qui rembourse convenablement l’hospitalisation et la chirurgie.

Cependant pour que cette prise en charge puisse se faire, il faut que le patient répond aux critères de remboursement :

  • Personnes ayant une obésité sévère (IMC ⩾35) accompagné de comorbidités tel qu’un diabète, une hypertension artérielle ou encore une apnée du sommeil.
  • Personne ayant un IMC⩾ à 40 (IMC= indice de masse corporelle)
  • Adultes âgés de 18 à 60 ans

Pour une prise en charge des interventions pour maigrir, il est nécessaire aussi que le patient soit affranchi de :

  • Risques opératoires (cardiaques, pneumologiques, anesthésiques, etc.)
  • Contre-indications d’ordre psychologique ou pour addiction (alcoolique, dépressif, etc.)

L’intervention de la sécurité sociale concerne une partie des frais liés à l’opération contre l’obésité morbide et des dépenses d’hospitalisation.

Toutefois, elle laisse aux assurés des restes à charge lourds.

Or, si votre IMC est compris entre 30 et 40 sans comorbidités, la prise en charge n’aura pas lieu. C’est pourquoi il est judicieux de procéder à une chirurgie de l’obésité avant que votre état de santé se détériore.

Les tarifs des opérations bariatrique sur Tunis, sont beaucoup moins onéreux qu’en France, de plus qu’ils comprennent des forfaits complets (hospitalisation, transferts, hébergement pendant la période de convalescence…)

Alors Mettez toutes les chances de votre côté, demandez un devis sur-mesure et obtenez votre opération à un tarif réduit, tout compris.