Peut-on faire un bypass après une sleeve ?

Dans certains cas (assez rare), une personne qui a subi une opération de sleeve, peut être amenée à se faire opérer d’un bypass.

Cette situation est peu fréquente mais présente chez certaines personnes.

Le principe de la Sleeve

La sleeve est réalisée sous cœlioscopie, la durée d’hospitalisation est de 2 jours.

Cette opération est irréversible.

La sleeve consiste à l’ablation d’environ 2/3 du volume total de l’estomac. Il s’y associe un effet lié l’ablation de cellules gastriques qui sécrètent l’hormone de la faim = la « Ghréline ».

Le patient ne ressent donc plus la faim ou de façon moins présente.

Le rapport Perte de poids/Excès est d’environ entre 45 et 65 %.

Le principe du Bypass

Cette intervention réalisée sous cœlioscopie, avec une durée d’hospitalisation de 2 jours.

Le bypass est l’intervention la plus efficace en perte de poids.

Le bypass comprend deux types : le bypass en Omega ou Mini bypass et le bypass en Y ou bypass classique.

  • Le bypass en Omega ou Mini bypass est une technique de restriction et de malabsorption : la restriction est irréversible par la réduction du volume gastrique (en forme de petit réservoir) et malabsorption par la création d’un court-circuit gastrique.
  • Le bypass en Y ou bypass classique a le même principe que le Mini bypass mais il y a une suture au pied de l’anse qui réalise ce que l’on appelle une anse en Y. C’est la principale différence entre les deux opérations.

Plus l’anse alimentaire est longue et plus la malabsorption est importante.

L’intestin grêle est directement lié à la poche gastrique.

Le rapport Perte de poids/Excès de poids se situe entre 70 et 75 %.

Les indications du Mini bypass

  • L’obésité sévère et/ou avec comorbidités associées
  • Les patients « sweet-eaters » : patients attirés par les aliments sucrés
  • Les patients sujets aux grignotages entre les repas.

Dans quels cas la sleeve est transformée en bypass

La sleeve peut être transformée en bypass dans plusieurs situations :

  • Dans le cas d’une obésité morbide ; le chirurgien procédé par une sleeve pour permettre au patient une première perte de poids et ensuite finir par un bypass.
  • L’échec de la sleeve (dilatation de la poche gastrique) peut également être la cause d’une seconde intervention par bypass
  • Chez certaines personnes, la sleeve engendre des reflux gastriques œsophagiens  gênants et donc le bypass est la solution pour s’en débarrasser
  • La consommation excessive d’aliments sucrés

Lire aussi: Faut-il suivre un régime après une abdominoplastie ?

Les points forts du Bypass

  • Le bypass est responsable d’une malabsorption qui entraîne une non assimilation des aliments gras et sucrés.
  • Le bypass permet de perte autour de 6 à 7 kg par mois pendant les 6 premiers mois, ensuite la perte de poids se ralenti un peu pour se stabiliser autour d’une perte de 80 à 85% de l’excès de poids.
  • Le confort alimentaire est meilleur en ce qui concerne le reflux gastrique par rapport à la sleeve en raison de la facilité du passage des aliments dans l’intestin grêle.

Pour finir, les suites opératoires pour une seconde opération par bypass sont les mêmes que pour la sleeve (alimentation fractionnée, repos.) mais différent par le fait que le bypass induit des déficits en vitamines et en oligoéléments ; un traitement complémentaire vous sera alors prescrit.

Laisser un commentaire