Le bodylift, en quoi ça consiste ?

Le bodylift est une opération de chirurgie esthétique dont l’objectif est de corriger le relâchement de peau dans la zone de la ceinture abdominale : le ventre, les hanches, les fesses, le dos et la culotte de cheval. Après cette opération, la silhouette est redessinée et affinée, et le patient bénéficie d’un meilleur aspect esthétique dans la zone opérée. À qui est adressée cette opération, et comment se déroule l’intervention ?

Pourquoi recourir à un bodylift ?

Les patients qui ont recours au bodylift souffrent généralement d’un relâchement cutané dans la zone du tiers moyen du corps. Ce relâchement peut se produire pour de nombreuses raisons : une importante perte de poids, suite à une grossesse, manque d’exercice physique, ou tout simplement à cause la vieillesse.
Le but de l’opération sera d’enlever la peau en excès en visant la zone abdominale, la culotte de cheval et les hanches. Les fesses, selon les besoins, sont soit diminuées soit augmentées. Les tissus cutanés restants sont retendus, et au final le patient aura une silhouette à l’aspect ferme et tonique.

Le déroulement d’une lipectomie abdominale

Le bodylift est réputé pour être une opération de chirurgie assez lourde : plusieurs heures sont nécessaires pour traiter le relâchement de peau au niveau de la ceinture abdominale (entre 4 et 5 heures), l’intervention se déroulant sous anesthésie générale.
Le chirurgien commence par traiter les hanches ainsi que la zone inférieure du dos, et par la suite il pourra réaliser une abdominoplastie pour retirer l’excès cutané au niveau du ventre. Durant l’opération et selon les objectifs du patient, le chirurgien pourra effectuer une diminution ou une augmentation du volume des fesses.
La durée de l’hospitalisation peut varier entre 4 jours et une semaine, tout dépendra de l’ampleur de l’opération.

Les suites de l’opération

Après une chirurgie de la ceinture abdominale, il faudra attendre en moyenne 20 jours avant de reprendre le travail. Durant les premiers jours en particulier, le patient devra se reposer et récupérer au maximum, et devra bénéficier d’un suivi afin de garantir la bonne évolution de la période de convalescence. Le patient pourra ressentir quelques douleurs pendant une semaine, mais il sera possible de les calmer avec des antalgiques classiques. Le sport ne pourra être repris qu’après un mois et demi à deux mois, et uniquement après l’avis favorable du chirurgien.
Il faudra attendre en moyenne 12 semaines pour pouvoir observer les résultats de l’intervention, le temps que les œdèmes se résorbent.